Ma découverte du jour : le CD d’Hyperculte

Après avoir assisté hier soir au Théâtre de L’Echandole à l’excellent spectacle « La violence de nos rêves » proposé par le duo d’Hyperculte (Vincent Bertholet et Simone Aubert – contrebasse et batterie) et l’auteur-metteur en scène Jérôme Richer, j’ai eu envie de poursuivre l’expérience musicale. J’ai donc découvert aujourd’hui le CD de ces Genevois, qui seront, par ailleurs, à Paléo le 19 juillet.

Difficile de vous les décrire, pour cette raison je me permets de citer ce qui d’eux M4MUSIC : « Dans la jungle des genres, il n’y a rien sur quoi on ne peut mettre une étiquette. Les Genevois d’Hyperculte font de cette nécessité une vertu et se décrivent comme un duo «minimalist transpop prekraut postdisco». Cette désignation est plus qu’une bonne blague, car Simone Aubert à la batterie et Vincent Bertholet au micro et à la contrebasse proposent une musique aventureuse, poussant à la transe, bien loin des styles habituels ».

Une seule chose à faire, cliquez https://hyperculte.bandcamp.com/album/demo 

 

Pour vous mettre dans l’ambiance …

Notre projet de lieu culturel, convivial, où chacun se sente bien accueilli, se précise … Les travaux avancent gentiment et dès que nous serons prêts, nous ne manquerons pas de vous communiquer la date notre 1èr évènement 🙂 

Mais d’ici-là, notre porte est déjà ouverte si vous souhaitez vous mettre dans l’ambiance, refaire le monde autour d’un café ou d’un verre selon l’heure …

Quelques photos pour vous faire envie!

Nouvelle expo de notre ami André Stauffer

Son exposition à la Galerie du Lignon, ch. du Château-Bloch 2, se déroulant dans un bâtiment sécurisé (port du badge obligatoire), il propose que les gens intéressés le retrouvent les jours où il sera présent :
– le lundi 3 avril de 10h à 16h
– le mardi 11 avril de 10h à 16h
– le mardi 18 avril de 10h à 16h
– le vendredi 28 avril de 10h à 16h

Thème de la semaine : Charlie Chaplin

Tout d’abord, cela a été l’excellent spectacle présenté au Théâtre Benno Besson, par l’Atelier Théâtre Actuel, Paris :

Un certain Charles Spencer Chaplin

Il y a quarante ans disparaissait Charlot, vagabond céleste, homme engagé et visionnaire qui savait que le rire sauve de tout. L’occasion de s’en souvenir en rappelant son épopée. 

Il fallait un excellent comédien pour se glisser dans la peau d’un autre excellent comédien. Lauréat d’un Molière 2015, Maxime d’Aboville en a pris le risque. Il incarne avec finesse, justesse et une infinie tendresse un certain Charles Spencer Chaplin dit Charlot.  Le texte de Daniel Colas retrace pourtant le long parcours du vagabond sublime à chaque étape de sa vie. L’homme a traversé le siècle de la misère à la gloire. Il a connu le rejet et l’opprobre. Il s’est battu pour faire connaître sa vérité. Selon l’auteur, Charlot est un personnage mythique et symbolique. Un personnage miroir au visage unique devenu le reflet de millions d’âmes – que ce soient celles de juifs, de catholiques, de noirs, de blancs – celles des opprimés du monde entier. Le portrait de ce génie au sens comique aiguisé est très bien brossé, mettant en exergue, grâce au talent de Maxime d’Aboville, la sensibilité extrême d’un résistant qui sut dénoncer l’injustice à chaque fois qu’il le jugeait nécessaire.

 

Suite à ce magnifique spectacle, j’ai eu envie d’aller visiter le musée qui lui est dédié à Corsier-sur-Vevey :

Chaplin’s World by Grévin 

Continuer la lecture de « Thème de la semaine : Charlie Chaplin »